Paroisses Nancy-Sud

Message de Mgr Papin au sujet de l'épidémie de coronavirus

Mgr PapinVoici le message de Mgr Papin.
Il peut également être téléchargé à la fin de cet article.

 

 

Nancy, 17 mars 2020


À destination des acteurs pastoraux du diocèse et de l’ensemble de la communauté catholique,


Covid-19 : message concernant les funérailles


Chers frères et sœurs,

À la suite des annonces du Président de la République hier soir, afin de limiter la propagation du Covid-19, je préconise de nouvelles mesures concernant la célébration des funérailles. Elles sont valables jusqu’à nouvel ordre et susceptibles d’évoluer dans les prochains jours.

 

-    Les célébrations des funérailles dans les églises sont suspendues. Un temps de prière pourra être proposé au cimetière ou au colombarium, dans la stricte intimité familiale (avec les plus proches du défunt, et sans publication de l’heure et du lieu). Celui-ci devra être court et animé par une seule personne respectant et faisant respecter les « gestes barrières » (cf. consignes du Ministère de la santé).

 

-    Si aucun prêtre, diacre ou laïc mandaté funérailles n’est en situation de se rendre présent au cimetière, il faudra aider les proches du défunt à animer seuls un court temps de prière. À cet effet, une fiche est actuellement en cours de rédaction et vous sera transmise le plus rapidement possible. Elle sera disponible sur le site du diocèse.

 

-    Je rappelle que le rite d’aspersion est suspendu pour l’assemblée.

 

-    Pour la préparation des obsèques, il ne pourra pas y avoir d’accueil physique des familles, mais seulement un échange téléphonique qui permettra aussi de manifester la sollicitude et la compassion de la communauté chrétienne.

 

-    Les paroisses ne devront pas demander l’offrande habituelle pour les obsèques.

 

-    Lorsque l’épidémie aura été jugulée et les restrictions levées, je demanderai l’organisation, par secteur pastoral ou paroisse, d’une messe pour les personnes décédées durant cette période.

 

Je rappelle aux personnes fragiles et/ou âgées de plus de 70 ans qu’elles sont encouragées à rester au maximum chez elles.

 

Je suis conscient de la grande souffrance que vont causer ces mesures. Je compte néanmoins sur vous pour les respecter strictement, car elles peuvent sauver des vies. Je vous invite à manifester une attention particulière aux familles confrontées à un deuil durant la période actuelle, car l’absence des rites habituels en faveur d’un être cher décédé ne peut qu’accentuer leur souffrance.

 

Prenez soin de vous et des autres. Que Dieu vous bénisse et vous garde.

 

Monseigneur Jean-Louis Papin, évêque de Nancy et de Toul