Paroisses Nancy-Sud

Diaconie

Diaconie"Qu'as-tu fais de ton frère ?"

 

Découvrir la multitude des hommes, chrétiens ou non qui se préoccupent des autres et donnent de leur temps et d'eux-mêmes pour leur apporter un peu d’amour, est une vraie richesse.

Le premier émerveillement concerne les visites aux malades mais aussi aux personnes isolées. Plusieurs groupes ou associations y contribuent comme l'Aumônerie des Hôpitaux ; les Visiteurs de Malades en Milieu Hospitalier, (les VMEH) ; les bibliothèques pour les malades dans les hôpitaux ; les pèlerinages des malades ; le Service de l’Évangile pour les Malades (SEM) qui est un service de l’Église catholique, lien entre la paroisse et les personnes contraintes de rester chez elles, souvent très seules.

Mais cela concerne aussi une grande mobilisation pour l'aide aux plus démunis avec la Soupe pour les sans-abri ; l’accueil des demandeurs d’asile (ex-hôtel Bonsaï à Ludres, par exemple) ;  les Restos du cœur ; la Banque alimentaire ; les épiceries solidaires (Villers-les-Nancy, Vandœuvre, Haut-du-Lièvre…) ; le Secours populaire ; le Secours Catholique ; l’attention aux migrants et aux gens du voyage,... 

D’autres participent à des mouvements qui agissent dans le monde entier comme le Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement (CCFD - Terre solidaire) ; la CIMADE – Service œcuménique d’entraide ; l'Association des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture (ACAT) ; Handicap International ; la Croix-Rouge ; la FIDESCO (par l’envoi de volontaires) … Sans oublier tant de bénévoles qui se donnent dans des associations au service des frères, jeunes et moins jeunes, proches ou plus éloignés.

Et pourtant, nous voyons dans le monde d'aujourd'hui que le nombre des « laissés-pour-compte » n'arrête pas d'augmenter Chacun de nous peut entendre dans son cœur la question que lui pose Dieu : « Que fais-tu de ton frère ? » et ainsi s’engager à son tour dans la diaconie.

Soyons attentifs à tous ceux qui vivent autour de nous et particulièrement les plus démunis, regardons-les, écoutons-les : ils ont des choses à nous dire. Sachons partager et accueillir les cas de pauvreté ou de misère dont nous avons connaissance. Communiquons, développons le « vivre ensemble », la fraternité....

Avoir foi en l'homme, respecter sa dignité, être attentif à l’autre, voilà la diaconie.