Paroisses Nancy-Sud

Homélie du 12 juillet 2015 : Nous sommes tous missionnaires

Informations supplémentaires

  • Date Homélie: dimanche, 12 juillet 2015
  • Prêtre Homélie: Gérard Nduwimana
  • Lectures:

    Livre du prophète Amos 7, 12 – 15.

    Psaume 84.

    Lettre de saint Paul aux Ephésiens 1, 3 – 14.

    Evangile de Jésus Christ selon saint Marc 6, 7 – 13.

  • Homélie:

    La vocation

    Dès le début de son ministère, Jésus choisit le groupe de douze apôtres. Marc nous dit que Jésus choisit les douze pour les envoyer. La vocation n’est pas d’abord une question de choix de vie mais l’écoute de la voix du Seigneur qui nous appelle à le suivre et le consentement à cet appel. Ce qui est important n’est pas l’état de vie mais la réponse que l’on donne à Jésus. Il nous appelle pour nous partager sa mission : l’annonce de la Bonne Nouvelle pour le salut du monde. Il s’agit d’un témoignage de l’amour de Dieu pour les hommes. Cette mission n’est pas facile. Il faut s’y préparer.

     

    La formation

    Jésus a préparé les apôtres pour leur mission pendant trois ans. Durant cette période, ils ont suivi son enseignement, ils ont observé ses actions en faveur des malades, le pardon accordé aux pécheurs, son combat contre les démons,... Ils ont été témoins de la mort et de la résurrection du Christ. Cette formation était nécessaire mais elle n’aurait pas  suffit si les apôtres n’avaient pas reçu de Jésus le pouvoir, la capacité d’accomplir leur mission en toutes circonstances.

     

    La stratégie

    Jésus donne trois consignes à ses apôtres :

    a) Aller deux par deux : leur unité, leur communion, leur fraternité, constituent un témoignage important. Nous sommes appelés à vérifier toujours si nos actions accomplies au nom de la foi ont une dimension ecclésiale. Les apôtres ont essayé de respecter cette consigne. Nous voyons dans les actes des apôtres, Pierre et Jean, Paul et Barnabé ou Paul et  Silas, qui annoncent ensemble que Jésus est vivant et que la conversion est nécessaire pour le salut.

    b) L’esprit de détachement

    Prendre le strict nécessaire pour sa mission est un moyen indispensable pour être totalement disponible pour la mission d’évangélisation. Cette liberté est nécessaire pour aller jusqu’aux extrémités de la terre.

    c) Ne pas avoir peur de la persécution

    C’est le sort des prophètes. Amasias persécute Amos. Jean-Baptiste a été persécuté et tué par Hérode. Le message du Christ dérange ceux qui ne veulent pas se détourner de leurs péchés. Mais l’Esprit Saint nous donne la force de persévérer malgré les difficultés liées à la mission.

     

    Père Gérard Nduwimana

     

    Homélie du dimanche 12 juillet à Jarville.