Paroisses Nancy-Sud

Homélie du 14 août 2015 : Vigile de l'Assomption de la Vierge Marie

Informations supplémentaires

  • Date Homélie: vendredi, 14 août 2015
  • Prêtre Homélie: Philippe Gauer
  • Lectures:

    Premier livre des Chroniques 15, 3 – 4. 15 – 16 ; 16, 1 – 2.

    Psaume 131

    Première lettre de saint Paul aux Corinthiens 15, 54b – 57.

    Evangile de Jésus Christ selon saint Luc 11, 27 – 28. 

  • Homélie:

    Réponse surprenante que celle de Jésus à la femme : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la Parole de Dieu et qui la gardent ». Nous avons parfois l’impression que Jésus met Marie de côté, comme à Cana lorsqu’il lui répond « Femme, que me veux-tu ». Mais à y regarder plus attentivement, la personne qui a le plus suivi la Parole de Dieu, c’est Marie.

    L’Annonciation et la Visitation l’illustrent bien. Cela se fait en trois étapes.

    La première étape est la foi. Lorsque nous lisons, méditons ou écoutons la Parole proclamée, sommes-nous convaincus qu’il s’agit de la Parole de Dieu ? A l’Annonciation, lorsque Marie répond « Comment cela se fera-t-il ? », il ne s’agit pas de paroles de doute. Puisque l’ange lui annonce qu’elle portera le fils de Dieu, elle est persuadée que cela se fera. Elle demande simplement comment. Marie a foi dans la Parole de Dieu.

    La deuxième étape est la réponse. La réponse de Marie est « Qu’il soit fait selon sa volonté ». Mais il ne s’agit pas simplement de répondre avec des mots. Notre réponse doit aussi être un changement dans notre vie. Ainsi, Marie part pour rejoindre sa cousine Elisabeth qui est enceinte de six mois.

    La troisième étape, c’est l’étape du Magnificat, de la louange. C’est Marie, Elisabeth et Jean-Baptiste, à sa façon, qui remercient le Seigneur pour son action.

    Nous sommes donc appelés à avoir foi, à répondre à la Parole du Seigneur et à le louer en voyant les fruits de sa Parole. Nous pouvons aussi le louer pour son action en Marie. Marie est montée au ciel, avec son corps et son âme. C’est une espérance pour nous, qui souhaitons la même chose.  

     

    Père Philippe Gauer.

     

    Notes prises à partir de l’homélie du vendredi 14 août à Jarville.