Paroisses Nancy-Sud

Homélie du 27 septembre 2015 : Celui qui n'est pas contre nous est pour nous

Informations supplémentaires

  • Date Homélie: dimanche, 27 septembre 2015
  • Prêtre Homélie: Ferdinand Kimamara
  • Lectures:

    Livre des Nombres 11, 25 – 29.

    Psaume 18B (19).

    Lettre de saint Jacques 5, 1 – 6.

    Evangile de Jésus Christ selon saint Marc 9, 38 – 43. 45. 47 – 48.

  • Homélie:

    L’Esprit Saint souffle toujours où il veut.

    Dans la première lecture, l’Esprit Saint, c’est celui qui fait parler Moïse, qui donne le don de prophétie. L’Esprit Saint est sur Moïse et est reçu par 70 anciens. Le don de la prophétie est passager : c’est l’Esprit qui souffle où il veut. Dans le camp se trouvent quelques uns qui ont aussi reçu ce don. Ils sont objet d’incompréhension et sont dénoncés. Ils prophétisent car ils ont eux aussi reçu l’Esprit Saint. Pour les Israélites, c’est étrange, c’est Moïse qui aurait dû transmettre ce don. Que dit Moïse ? Il répond de ne pas être jaloux. La jalousie vient du mal. Moïse voudrait que tous les hommes soient des prophètes, des guides les uns pour les autres. C’est la réponse que Jésus a donnée à Jean. Moïse préfigure Jean, Pierre. Jésus dit de ne pas empêcher ceux qui chassent les démons en son nom, ils ne peuvent pas dire du mal de lui. Ne soyons pas jaloux. Comme Moïse, c’est ce que Jésus dit aux douze. Chacun est appelé à faire le bien : guérir, secourir. Aujourd’hui, l’Esprit Saint est en train de souffler à  notre oreille : accueillons les autres, les immigrés.

     

    Dans la deuxième lecture, nous sommes riches de nos égoïsmes. Il faut éviter les occasions de chute. Si nous n’accueillons pas l’autre, c’est une chute pour nous et pour celui qui a besoin d’être sauvé. Ouvrons nos cœurs. Le péché est inévitable mais Jésus nous demande de tout faire pour y résister. Jésus nous donne la vie en plénitude pour combattre le péché ; c’est un combat de tous les instants. Pour vaincre le péché, il faut accepter que nous sommes pécheurs, nous humilier devant Dieu et accepter sa miséricorde.

    Ayons toujours confiance en Jésus.

     

    Père Ferdinand Kimamara.

    Notes prises à partir de l’homélie du samedi 26 septembre 2015 à Laneuveville.