Paroisses Nancy-Sud

Homélie du 08 janvier 2017 : Epiphanie

Informations supplémentaires

  • Date Homélie: dimanche, 08 janvier 2017
  • Prêtre Homélie: Marc Haeussler
  • Lectures:

    Livre du prophète Isaïe 60, 1 – 6.

    Psaume 71.

    Lettre de saint Paul apôtre aux Ephésiens 3, 2 – 3a. 5 – 6.

    Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 2, 1 – 12.

  • Homélie:

    L’Evangile pourrait s’intituler « Branle-bas de combat chez le roi Hérode ». Il est ainsi « tout bouleversé ». On peut l’imaginer avec des sueurs froides. Il convoque tous les spécialistes. Tout ce remue-méninge est dû à un petit enfant qui vient de naitre dans la campagne. Par contraste, les mages poursuivent leur route tranquillement ; comme le dit l’expression : les chiens aboient, la caravane passe. Les mages sont des savants, mais ils représentent aussi tout homme. Tout homme cherche au fond de lui la vérité, l’accomplissement. Il ne va pas tomber sur un concept, sur un palais, sur un forum. Non, cette recherche le fera aboutir à une personne, à un enfant. Cela ne se fait pas forcément au bout d’un chemin facile. Ce n’est pas toujours confortable. C’est une paix qui nous dérange car elle nous oblige à reconsidérer notre vie. Est-ce que je veux vivre ou vivoter ? Suivre l’enseignement de Jésus, c’est vivre pleinement, avec des hauts et des bas, mais vivre pleinement. C’est contraire à ce que nous voyons aujourd’hui, sur nos écrans : est-ce que cela nous rassasie ? A 16 – 17 ans, on a envie de vivre pleinement, d’aller plus loin que cette saturation qui ne nourrit pas.  

    Chaque nation afflue vers Jérusalem. Il n’est pas écrit que chacune a son étoile. Ce n’est pas comme aujourd’hui où on dit que chacun a sa vérité. Cela nous mène au « à quoi bon ? ». Jacques Brel a chanté « La quête ». Nous avons une vraie soif ou alors nous vivotons. Quand nous avons une vraie soif, nous nous mettons en recherche. La cité pour laquelle nous sommes faits a comme base un roc solide : Jésus Christ. On peut s’y poser des questions sur les finalités de la vie. Mais si tout se vaut, à quoi bon chercher ? Il y a une étoile à chercher inlassablement. La diversité est appelée à vivre dans un même corps. Il s’agit d’accepter d’accueillir le Christ en nos vies, même si cela ne prend pas la direction que nous attendions. L’Esprit Saint, donné pleinement à la confirmation, va donner une force de douceur, de conseil, de consolation, de connaissance.

    Nous pouvons peut-être conclure : pour voir une étoile, il faut que nos yeux s’habituent à l’obscurité. Il faut quitter les fausses lumières qui font miroiter de faux bonheurs. Nous devons éduquer notre regard, rechercher ce qui nous donne la plénitude. Comme cela sera dit dans la bénédiction solennelle à la fin de la messe, le Christ est la lumière qui dissipe les ténèbres et nous sommes appelés à être la lumière pour nos frères.    

     

    Père Marc Haeussler

    Notes prises à partir de l’homélie du dimanche 08 janvier 2017 à Jarville (au cours de la messe de présentation de confirmands).