Paroisses Nancy-Sud

Homélie du 1er novembre 2017 : Toussaint

Informations supplémentaires

  • Date Homélie: mercredi, 01 novembre 2017
  • Prêtre Homélie: Marc Haeussler
  • Lectures:

    Apocalypse de saint Jean 7, 2 – 4. 9 – 14.

    Psaume 24.

    Première lettre de saint Jean apôtre 3, 1 – 3.

    Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5, 1 – 12a.

  • Homélie:

    On a tous en tête cette expression très rapide (et un peu passée) à propos de quelqu'un : "oh, celui-là c'est pas un saint !"... On le pressent, l'expression est un peu simpliste car elle laisse penser que la sainteté est d'abord une question de vie parfaite pleine de vertus humaines, le "zéro défauts"... (Ou une récompense au mérite une fois arrivé en haut d'une montée de corde à la force du poignet...)...Non,... Il nous faut comprendre qu'il s'agit d'abord d'une intimité avec Dieu qui descend nous chercher, d'une confiance en lui, d'une docilité à Lui, tel qu'on est, là, présentement. (St Augustin fait parler Dieu qui lui dit: "Aimes-moi tel que tu es ! Si tu attends d'être parfait pour m'aimer, tu ne m'aimeras jamais...").

    Chaque fois que nous laissons passer la lumière à travers nous, tel que nous sommes – le Christ, "lumière née de la lumière"- nous grandissons en sainteté..."Heureux les cœurs purs ils verront Dieu"... Ce sont les cœurs qui se laissent traverser par la lumière de Dieu, comme ces vitraux complexes, uniques, qui se révèlent complètement quand la lumière les traverse.

    Dès maintenant, c'est aussi la lumière de la Jérusalem céleste qui vient nous traverser, "nous", Corps de l'Eglise dont le Christ est la tête. Corps en cours d'achèvement.

    Cité en cours d'achèvement avec pour fondation le Christ...

    ... A l'image de cette église dont le plancher (les soubassements, les fondations !) a été refait à neuf. Avec notre coopération, le Seigneur bâtit la maison. "Si le Seigneur ne bâtit la maison, les ouvriers travaillent en vain !" (Ps 126) ... Ce n'est pas en vain que chacun y a mis du sien par exemple pour ce nouveau plancher. Le Seigneur bénit ce travail accompli ; ce lieu est un lieu où on demande au Seigneur d'être lui-même le sol ferme sur lequel nous appuyer. Le Christ lui-même est notre fondation. Et il bénit le travail de coopération de chacun, en l'occurrence ici de la décision des élus -merci M. Le Maire d'être présent- du travail du service technique de la ville, des ouvriers de l'entreprise France-Lanor, du menuisier, sans compter des bénévoles qui ont fait le grand ménage, qui ont apporté les fleurs, ...

    ... Eglise, cité, en cours d'achèvement avec pour fondation le Christ...

    ...A l'image aussi de l'Eucharistie qui nous fait passer de cette table -où nous sommes de passage, pèlerin- au banquet préparé dans la maison de Dieu. A chaque Eucharistie, nous puisons au côté transpercé du Christ, c'est à dire à son amour jusqu'au bout, pour chacun de nous.

    Oui, dès maintenant, nous sommes, par l'Esprit Saint "enfants de Dieu", graines de Saints, de la même famille -rien que cela- que celle de Dieu !...Grâce au Fils de Dieu qui s'est fait notre frère ! Dès maintenant, nous nous accordons à Dieu qui avec nous partage nos larmes et les essuie, partage notre soif de justice, et aussi nos moindres pas pour éclaircir nos cœurs, s'inspirer de Lui, se laisser toucher par sa douceur, sa paix, sa miséricorde. Heureux sommes-nous si nous nous accordons ainsi avec le Seigneur. Si nous nous mettons sur la même longueur d'onde. Nous serons progressivement transfigurés, et même peut-être visiblement, à l'image du visage de bonté du bienheureux Charles de Foucauld qui avait pourtant connu une immense tristesse (cachée) notamment quelques années auparavant, lorsqu'il était jeune officier, à Pont-à-Mousson.

    Ayant entrevu une telle transfiguration, une telle joie, une telle plénitude pour laquelle nous sommes faits, nous avons nourri notre espérance pour, tout spécialement demain, le 2 novembre, confier dans les mains du Seigneur tous nos défunts.

    Père Marc Haeussler

    Homélie du mercredi 1er novembre 2017 à Heillecourt.