Paroisses Nancy-Sud

Edito (163)

Nos paroisses prennent le temps de la convivialité...

...à table !

Nos 3 paroisses ont un lien étroit entre elles et sont en fête aujourd'hui ! S'accueillir, partager un repas, faire connaissance, aller les uns vers les autres, se mettre au service, écouter, chanter, mettre ses talents de musiciens au service de la joie de tous sera notre programme de ce dimanche à Heillecourt et à Neuves-Maisons !...Nous célébrons aussi avec les enfants du secteur à la messe des familles à Jarville et avec les jeunes couples qui se préparent au mariage à Ludres.

Pourquoi ce lien étroit entre nos 3 paroisses ?...

Ste Jeanne de Chantal est née à Dijon le 23 janvier 1572. La fête de St François de Sales est fixée au 24 janvier ! Le 05 mars 1604, Jeanne de Chantal rencontre François de Sales, évêque de Genève, qui est venu prêcher le Carême à Dijon. Elle se place sous sa direction spirituelle et c'est à Annecy, en 1610, qu'ils fondent ensemble l'ordre de la Visitation, congrégation de type nouveau qui répond à l’appel de femmes attirées par une vie religieuse plus adaptée à leur condition, notamment celles à l’état de santé fragile. C'est en 1632 qu'est fondé à Nancy le couvent de la Visitation à l'emplacement de l'actuel lycée Poincaré. Plusieurs fois expulsées, les sœurs se réinstallent en 1921 rue Marquette. Elles quittent Nancy en 1990.

L’accent est mis sur la douceur et l’humilité. La consécration totale à Dieu est vécue en accomplissant extraordinairement bien les choses ordinaires.

St François de Sales, naît en 1567 dans une noble famille savoyarde restée catholique en pays calviniste. Il découvre la théologie et devient prêtre, puis évêque de Genève. Dans une époque où la résistance à l’influence du protestantisme se fait encore par les armes, Saint François de Sales prône une défense toute autre : « par l’exemple et la sainteté de notre vie […] par des prières ardentes et la charité fraternelle. » Son 'Introduction à la vie dévote'' est un ouvrage qui s'adresse à chaque baptisé. Il y rappelle que tout laïc peut se sanctifier en faisant joyeusement son devoir d'état, en lequel s'exprime la volonté de Dieu. Il fait appel à l'imprimerie pour éditer des textes qu'il placarde dans les endroits publics et distribue sous les portes. Ces publications périodiques imprimées sont considérées comme le premier "journal" catholique du monde, et c’est pourquoi François de Sales est le patron des journalistes.

Il est le saint patron des sourds-muets parce qu'il a pris sous sa protection pendant 17 ans (jusqu'à sa mort) le sourd-muet Martin, et l'a lui-même patiemment enseigné et catéchisé.

L’équipe convivialité et repas de Ste Jeanne de Chantal

DébutPrécédent1234SuivantFin
Page 1 sur 4