Paroisses Nancy-Sud

Christ-Roi

Écrit par 

Ce dimanche, l’Église nous invite à célébrer la fête du Christ Roi qui est le dernier dimanche de l’année liturgique. Le dimanche suivant , premier dimanche de l’Avent démarrera une nouvelle année.

La fête du Christ Roi a été créée en 1925 par le pape Pie XI dans le but d’affirmer la royauté du Christ. En instituant la fête du Christ Roi, le pape Pie XI avait le souci de la paix dans le monde et invitait à « chercher la paix du Christ par le règne du Christ », comme il l´explique au début de son encyclique « Quas Primas » du 11 décembre 1925, « pour ramener et consolider la paix, Nous ne voyons pas de moyen plus efficace que de restaurer la souveraineté de Notre Seigneur ».

Nous ne célébrons pas celui qui exerce un pouvoir de domination mais celui qui révèle sa royauté en s’offrant lui-même, cloué sur une croix. Jésus est le descendant et l’héritier spirituel de David, premier roi du peuple d’Israël. Il récapitule et accomplit la première alliance. Sa royauté s’étend à l’univers entier car la Croix est l’instrument du salut pour l’humanité.

La Parole de Dieu nous amène à bien considérer de quelle royauté il s’agit, quand nous disons au sujet du Christ, qu’il est notre Roi. D’habitude, quand nous pensons royauté, nous pensons puissance, gloire, victoire. Mais Il n’est vraiment pas un roi comme les autres. Selon l'évangile, il est un roi serviteur, ou tout au moins d’un roi centré sur le bien-être des siens, attentif à prendre soin d’eux, préoccupé des plus petits et des pauvres. Son Royaume n’est pas fait de gloire, de puissance et de moyens riches et considérables. Le Royaume du Christ est un royaume d’amour, d’humilité, de compassion de service et de paix. Ainsi, chacun de nous, citoyen de son royaume, est invité à devenir son descendant sprituel parce que le Christ a besoin de notre charité, de notre amour miséricordieux vers les plus petits.

Adorons le Christ, Roi de l’Univers, Rendons grâce avec toute la Création pour toutes les facettes de son mystère qu’Il nous a laissées découvrir au long de l’année liturgique. Et donnons-nous à Lui pour que l’année qui s’ouvre nous aide à reconnaître sa puissance et le glorifier sans fin.

Arun Kumar Christuraj, prêtre