Paroisses Nancy-Sud

La vie consacrée

Écrit par 

La vie consacrée : témoignage

         Comme chaque 2 février, nous fêtons en Eglise, la journée de la Vie Consacrée. Cette année, nous religieuses et religieux de Meurthe et Moselle, nous sommes invités à nous retrouver chez les religieuses de St Charles à Nancy, autour de Mgr Papin, pour une journée de prière ensemble.

         « En 55 ans, que d’évolutions vécues ! Mais le baptême reste le point de référence, le point fort ! Après le concile, nous sommes passées du costume à plus de costume ! J’entends encore notre supérieure générale nous dire : « Ne pensez pas à vous, mais à ceux qui vivent avec vous. Changez dès maintenant ! » Puis, nous sommes passées des offices en latin au français, des dortoirs de 30 sœurs à chacune sa chambre. Depuis que je suis rentrée à Portieux, les vocations n’ont cessé de diminuer. A mon entrée à Portieux, il y avait encore 2 entrées par an. Dix ans avant c’était 60 entrées par an, et aujourd’hui zéro pour la France. Les vocations sont au Vietnam. Il fallait de grands bâtiments. Aujourd’hui, chaque congrégation cherche comment mettre ses bâtiments au service des personnes, selon les besoins du moment. A Portieux, la décision est prise de casser pour construire des résidences.

         Chaque congrégation avait ses écoles, ses hôpitaux, ses dispensaires. Aujourd’hui, tout le monde a compris que l’instruction n’est pas réservée à une élite, ou seulement aux garçons. C’est pareil pour les soins. Des institutions ont pris le relais. Tant mieux. A nous, congrégations religieuses, d’inventer ce qui est bon pour tous.

         Quand je vois des mamans dynamiser leurs enfants et ainsi entrainent d’autres enfants et d’autres parents, je me dis que c’est peut-être la vie consacrée de demain. Aimer, ce n’est pas chercher son intérêt, c’est se donner et donner Jésus-Christ aux gens que l’on côtoie. La vie consacrée a pour vocation de répondre aux besoins du moment. Elle tourne une page pour en écrire une nouvelle avec les gens d’aujourd’hui. Soyons des baptisés vivants des Paroles du Christ.

Oui ! C’est la vie de tous qui a à être vie consacrée. »

Sr Marie-François, la Providence de Portieux.