Paroisses Nancy-Sud

Apprendre à aimer

Écrit par 

Apprendre à s’aimer

Quinze couples de fiancés de nos paroisses achèvent ce dimanche leur préparation au mariage. Quinze autres vont leur succéder jusqu’au 17 mai. Pourquoi une telle préparation, et comment se déroule-t-elle ?

Est-ce qu’on se marie parce qu’on s’aime ou est-ce qu’on se marie pour s’aimer ? Les deux ! Si l’on se marie, on a le désir que cela dure toute la vie. La culture actuelle ne pousse hélas pas à la fidélité dans l’engagement. Quel défi pour les fiancés qui se posent aujourd’hui la question du mariage ! Beaucoup ont souffert des divorces de leurs parents ou de leur entourage familial et ont reçu une image désabusée du mariage. Et pourtant ils s’aiment et ils désirent que cela dure.

Or, durer dans l’amour, cela s’apprend. « Apprendre à aimer quelqu’un, écrit le pape François, n’est pas quelque chose qui s’improvise ni qui peut être l’objectif d’un bref cours préalable à la célébration du mariage. »* S’aimer pour toute la vie, c’est difficile, mais c’est beau : poussés par cette certitude, plusieurs prêtres, diacres et surtout des fidèles laïcs de nos paroisses donnent de leur temps et de leurs compétences pour aider les fiancés à fonder leur union sur des bases inébranlables.

Qu’est-ce qu’un couple, et comment communiquer entre époux ? Comment, un jour donné, poser un choix libre et comment, ensuite, tenir dans la fidélité et dans la durée ? Quelle place pour la sexualité ? Se marier à l’église, qu’est-ce que ça change ? Autant de thèmes abordés par les intervenants, principalement des couples mariés qui souhaitent aider d’autres à expérimenter, vivre et toujours approfondir la joie de l’amour.

Ils apprennent à s’aimer. Rien qu’aujourd’hui, consacrez un moment pour vous réjouir pour ces fiancés, et un autre moment pour prier pour leur futur engagement.

Une idée enfin, si vous avez la joie de fêter cette année 20 ans, 30 ans, 40 ans, 50 ans ou davantage de fidélité dans le mariage. Pourquoi ne pas « marquer le coup » à l’occasion d’une messe en présence des fiancés, le 29 mars ou le 17 mai à Ludres ?

Alexandre-Marie Valder, diacre.

* Exhortation apostolique Amoris Lætitia au n°208.

« Il est difficile que celui qui ne décide pas d’aimer pour toujours, puisse aimer vraiment pour un seul jour. » (S. Jean-Paul II)