Paroisses Nancy-Sud

L'église de Ludres

LudresL'église de Ludres est consacrée à saint Epvre, fêté le 17 septembre. 

* * * * *

Voici une présentation du saint et de l'église.

Saint Epvre (ou Evre) fut le 7e évêque de Toul, de 500 à 507 environ. Il naquit à Trancol dans le diocèse de Troyes, de parents nobles et chrétiens. Selon la légende saint Epvre avait de son vivant le don des miracles. Mort prématurément, il fut inhumé dans l’église du faubourg de Toul qui porte son nom et bien vite son tombeau fut témoin de nombreux miracles . De nouvelles églises , dont celle de Ludres érigée au VIe ou VIIe siècle, furent placées sous le patronage de saint Epvre.

Il n’y a pas de document sur la date de construction de l’église actuelle. Selon un article de la revue «Le Pays lorrain» (1983), elle daterait en grande partie de la fin du XVe ou début du XVIe siècle. La nef (24,50 m x 8 m) a été construite à droite de la Chapelle de la Vierge, lieu de culte primitif.

La porte d’entrée est carrée, surmontée d’une statue de saint Eprve. La voûte ogivale, partie en pierre et partie en bois, repose sur 8 piliers.

Les baies du chœur sont également ogivales et dotées de trois vitraux peints, deux anciens et un moderne. Ce dernier représente le Sacré Cœur et la Vierge. Sur les autres vitraux : saint Mansuy, saint Nicolas, sainte Catherine, sainte Barbe, l’adoration des Mages, l’Annonciation, saint Hubert, saint Martin, un calvaire, la crucifixion et enfin l’écusson de la famille de Ludres. Ces vitraux proviennent du même atelier qui créa, à la fin du XVe siècle plusieurs vitraux de l’église de Pont-Saint-Vincent. Tous portent nettement la marque de l’art des verriers troyens.

Vierge.Ludres-2

En entrant , à gauche, se trouve la chapelle de la Vierge, partie la plus ancienne de l’église, éclairée par une baie ogivale. Puis la chapelle sous la tour du clocher dans laquelle on remarque une dalle qui recouvre des sépultures.

La chapelle des Comtes de Ludres est érigée en 1630 par Henri de Ludres, au-dessus du caveau familial qu’il avait fait creuser dans le cimetière de l’église. Son sol est surélevé et elle est éclairée par deux baies. A remarquer un grand autel et une plaque de marbre portant des inscriptions à la mémoire de membres de la famille de Ludres.

En face, la chapelle saint Hubert a été bénie le 24 juin 1737 par l’abbé Guillot. Au XIXe siècle, l’entretien de la chapelle est assurée par les Vaudéchamps, puis par la famille de Landre. La chapelle comprend côté Est un autel, dominé par saint Hubert et son cerf, encadré par des armoiries de familles nobles.           

L’église de Ludres a été gravement endommagée au cours des deux guerres mondiales : pendant la guerre de 14-18 par l’explosion d’un dépôt de munitions et en 1944 par des obus américains. Un restauration complète de l’église a été faite en 1981-1982 et des travaux complémentaires ont été réalisés ces dernières années.

Après la construction de l’église actuelle, les inhumations à l’intérieur du lieu de culte réservées aux personnages importants se poursuivent jusqu’à la fin du XVIIIs. Le cimetière est alors situé autour de l’église, plusieurs monuments funéraires y sont encore en place ou scellés dans les murs de clôture ou de la nef. En 1871, un agrandissement du cimetière est envisagé. Finalement c’est un transfert du lieu de sépulture qui sera effectué.