Paroisses Nancy-Sud

Les funérailles

"Je ne meurs pas, j'entre dans la vie."
Sainte Thérèse de l'enfant Jésus.

 

croix funéraillesA travers la célébration des funérailles, les chrétiens veulent accueillir dans la foi et l'espérance l'événement de la mort et du deuil qu'elle entraine. La communauté paroissiale s'associe à la peine de la famille et témoigne de sa solidarité.

Des laïcs mandatés et formés aident les familles dans cette épreuve.
Ils entrent en contact avec les familles afin d'organiser le temps de rencontre qui permettra d'échanger et de préparer la célébration. C'est lors de cette réunion que sont abordés les moments forts de la vie du défunt qui seront partagés lors de la célébration et que sont définis les lectures et chants retenus pour les funérailles. 

Il est proposé à la famille d'assister le dimanche qui suit à la messe dominicale qui sera dite à l'intention du défunt et de sa famille.

 

Les membres de l'équipe funérailles de Saint-François-de-Sales sont M. André Cornette, Mme Nelly Couriot, M. Patrice Dassi, M. Jacques Patard et Mme Rose-Marie Songeur.

Les membres de l'équipe funérailles de Sainte-Jeanne-de-Chantal sont M. Bernard Gérardin, Mme Monique Jacques, M. Xavier Letailleur, M. Gilbert Sondag et M. Dominique Toquet. Ils sont secondés par mesdames Yvette Aubry, Jacqueline Boulanger, Françoise Gillot, Bernadette Hinsinger, Marie-Thérèse Stevenin et Renée Vincent.

 


 Témoignage de M. Dominique Toquet.

 

Cela fait neuf ans que je fais partie d'équipe funérailles, pendant sept ans à Houdemont et depuis deux ans à Heillecourt.

Actuellement, nous sommes sept personnes, dont deux qui sont mandatées et deux qui suivent la formation et qui pourront être mandatées d'ici la fin de l'année. Les personnes qui ne sont pas mandatées nous aident beaucoup pour rencontrer les familles et pour les célébrations.

Nous travaillons tous ensemble. Avant, lorsqu'il y avait un décès, nous prévenions par téléphone les personnes qui pouvaient connaitre le défunt et leur demandions s'ils étaient disponibles pour la célébration. Maintenant, nous prévenons toute l'équipe, grâce à internet, y compris le père Claude Houot.

Nous sommes en général deux personnes pour rencontrer la famille, un homme et une femme, pour les écouter et préparer la célébration. Pour cette rencontre, nous prenons vraiment notre temps, cela peut être une heure ou davantage.

Parfois, il y a des familles qui nous disent "On ne croit pas en Dieu, mais la personne décédée voulait passer à l'église" et par la suite, ces familles participent beaucoup à la préparation, à la célébration.

Pour la célébration, nous sommes au moins deux personnes, cela peut être trois. Nous avons la chance à chaque célébation d'avoir un organiste et des personnes de la chorale.

Nous allons au cimetière après la célébration et si c'est une incinération, nous essayons d'être présents lorsque les cendres sont déposées au cimetière, si la famille le désire.

Par la suite, une personne du groupe retourne voir la famille si celle-ci le souhaite.

Les familles nous remercient beaucoup pour les célébrations. Elles trouvent que c'est un visage de l'Eglise qu'elles ne connaissaient pas.

Plus nous serons nombreux, plus cela sera facile pour nous et plus nous serons disponibles pour aider les familles car elles ont vraiment besoin de notre présence au moment des funérailles.

Pour nous, chaque célébration est unique. Cela nous fait beaucoup de travail, mais comme nous travaillons en groupe, c'est beaucoup plus facile.

En conclusion, une équipe "funérailles" c'est très important. C'est un moment où les familles ont besoin d'être écoutées, aidées.